En quête de miettes rares de soleil

un oiseau de nuit

mourait d'ennui

dans la forêt des songes.

Ici filaient les secondes

les minutes, les heures et les ans

à l'horloge du temps ...

Il piaffait

mais jamais rien ne se passait

Il parlait à la nuit

la priait de chasser les ombres

Il demandait au vent

sa musique la plus douce

pour faire danser les arbres

Il suppliait la pluie

de tambouriner sur les feuilles

pour rythmer la danse

et l'écho

de résonner au lointain

sur les lichens et les bruyères

pour que viennent  danser avec lui

les hiboux, les grands ducs et les chouettes.

Un beau matin

le soleil a percé dans la futaie

les abeilles, les mouches, les insectes

se sont mis à danser dans les rais de lumière

son rêve était exaucé

Mais l'oiseau de nuit s'est caché ...

La lumière l'éblouissait