Dans les rues d’Antibes

Au rond-point de tous les possibles

s’attarde le début du bonheur

Il y pleut des couleurs

Il y pleut des fleurs

 

Sur le rythme d’un blues de Bechet

le marchand de poissons fait la fête

L’architecte du lieu n’a pas pensé à tout

dans sa construction aquatique

Les meules de foin jaune ont glissé dans la mer

Et l’architecte tique !

C’est un sentiment bizarre

Qui distille le plaisir sceptique

D’un pinceau trempé dans la mare

Et d’une erreur d’esthétique

 

Au rythme d’un rock endiablé

Qui fait tanguer furieux le coq du clocher

Un paysan au nez griotte

un peu incertain, un peu myope

tourne sans cesse autour du giratoire

et trotte, et trotte, et trotte, abasourdi

en le regardant s’ébrouer de la sorte

 

Il réfléchit un peu étourdi

Est-ce ainsi que tourne la vie ?

comme l'arc-en-ciel éclaire un ciel de pluie

et qui fuit ?

Et il conclut  tout réjoui

Mais qu’importe

Tourne manège,

demain m’attend le Paradis

 

Lecrilibriste