printemps des poètes

Image Internet - Atelier d'écriture "Encres Fuchsine"

 

 

L’éphémère poème

 

Un piano en ébullition

et l’extase d’un mot soleil

en ton oreille ce tourbillon

garde le dans ton escarcelle

 

Mots transparents collent à ta peau

espoir, étoile ou éphémère

ils escamotent les ergots

Des guerres et des surenchères

 

Les injustices et les sanglots

Comme un corset t’entourloupettent

Devant un champ de coquelicots

prennent la poudre d’escampette

 

La pluie érode le pisé

Mais crée des abris aux moineaux

Sourire et solidarité

résonnent aux notes d’un banjo

 

Allegretto et poésie

Il nous faut grimper à l’échelle

Chercher des mots dont l’alchimie

nous font rêver de l’éternel

 

Habiter le monde en poète

Pour exprimer ce qui est beau

Il nous faut en faire la quête

Pour s’extirper du chaos

 

Amour Infini liberté

Font de nous des êtres nouveaux

les accrocher à nos pensées

Se les répéter en credo

 

Se les répéter en écho !

 

Lecrilibriste